Tilicho (partie haute)

EXPEDITION EN COURS

AVRIL-MAI 2021

TILICHO 7134m

ACTUALITES :

9 Avril 2021 :
Départ ce jour pour la marche d'approche en direction du camp de base que nous atteindrons le 16 Avril.
Nous suivre désormais sur la page Facebook où les news de l'équipe seront données en commentaire du dernier post (Suivi de l'expédition au Tilicho).

24 Mars 2021 :
Arrivée à Katmandou pour les premiers arrivés (Arnaud, Emilie, Kin) qui partent dans le Langtang pour une pré-acclimatation où les suivants les rejoindront au fur et à mesure, avant de tous rentrer à Katmandou faire un 2ème test PCR et régler les derniers détails.

Présentation de l'équipe :

Pablo :
Je suis Pablo, j'ai 30 ans et travaille dans les nouvelles technologies, à Paris.
Je vois la montagne comme un terrain de jeu où se dégourdir les jambes, profiter de la nature et approfondir la connaissance de soi et des relations humaines.
Je pratique donc depuis plusieurs années différentes activités comme le ski de randonnée, l'alpinisme, l'escalade, le vélo, le trail etc.
Le Tilicho sera ma première expérience de la très haute montagne et de ma première expédition Himalayenne.
Je vois cette expédition comme une véritable expérience humaine et collective, une ode à la beauté de la nature mais aussi comme un défi physique et sportif.
J'aborde l'ascension avec beaucoup d'humilité.
Philippe :
Cafiste depuis 1984, le deux fois grand-père de la bande tente une aventure osée : un 7000 m et pas un des plus faciles. Pour un adepte des 4000 des Alpes, des Andes et de l’Afrique, par la voie normale de préférence, ce cinquième voyage au Népal sera assurément le plus engagé et de loin le plus ambitieux de la série après une succession de treks dans l’Himalaya, tous magnifiques mais dénués du moindre risque hormis l’altitude et les sangsues.
Très mal partie en 2020 l’expédition se trouve cette fois bien engagée, et cela tient du miracle en raison des multiples difficultés de toute nature auxquelles Arnaud et toute l’équipe ont été confrontés.  
Mounir :
oLA Muchachos ! Pour ma part j’ai vraiment découvert la montagne à travers le snowboard de randonnée et grâce à la section du CAF GO : Les Guenilles , cela m’a conduit à devenir initiateur et à compléter ma pratique grâce à l’alpinisme et à l’escalade.
J’ai eu l’occasion de pouvoir faire partie des Tilichochottes car un membre de l’équipe ne pouvait plus participer. Je n’ai donc pas laissé passer cette chance malgré l’incertitude qui demeurait sur la réalisation de cette expédition.
Mon objectif est simplement de m’essayer à la haute altitude et de vivre une belle aventure.
Kin :
Ancien thésard en physique des particules, je quitte parfois mon écran pour arpenter les belles montagnes suisses et françaises. Ayant commencé l’alpinisme lors d’un stage Mont-Blanc en 2010, j’ai pratiqué la montagne plus régulièrement lors de mes quatre ans de thèse à Lausanne. J’ai eu vent de l’expédition Tilichochottes sur internet et j’ai été immédiatement séduit par le côté aventure et autonomie du projet porté par Arnaud.
Le rêve de vivre une ascension dans l’Himalaya me trottait dans la tête depuis longtemps et l’expédition se synchronisait parfaitement avec mon année de césure en 2020. La crise du covid a modifié nos plans mais j’ai tout fait pour pouvoir participer cette année à l’aventure Tilichochottes 2021 !
Jérôme :
Il s’agit de mon 3ème séjour au Népal en une vingtaine d’années. A chaque fois, j’ai pris quelques milliers de mètres... mais perdu quelques dizaines de degrés.  La 1er fois, je fricotais sur les rivières aux fonds des vallées, la seconde, j’ai pris un peu d’altitude à travers un trek dans le Khumbu au camp de base de l’Everest et cette fois, l’idée est de tutoyer les sommets ou tout au moins les crêtes. D’ici là, j’irai allumer une bougie à Swayambunath histoire de mettre toutes les chances de mon côté.
Emilie :
Consultante en informatique logistique, repentie et récemment reconvertie aux travaux acrobatiques, j’ai commencé l’escalade et le ski de randonnée il y a une vingtaine d’années. L’alpinisme est venu 10 ans plus tard, quand j’ai rencontré Arnaud. Depuis je m’efforce de le suivre dans ses projets montagnards les plus fous, en Afghanistan en 2012 puis en Antarctique en 2013, et pour la 3ème fois cette année au Népal. Comme il n’aime pas particulièrement la randonnée je m’échappe parfois pour trekker de mon côté, de préférence en autonomie.
Cette expédition au Tilicho faisait initialement partie du programme de notre année sabbatique, interrompue inopinément par la pandémie de covid alors que nous étions à Manang. Je me réjouis que nous puissions la concrétiser cette année et croise les doigts pour tout se déroule enfin comme prévu. Plus habituée aux défis alpins en amoureux, j’ai hâte de vivre ce projet en équipe et de voir jusqu’où nous serons capables d’aller tous ensemble.

Aurélien :
Ingé informatique, je fais de l’alpi depuis une petite dizaine d’années, je suis initiateur Terrain Montagne et Snowboard alpinisme du club alpin.
C’est avec un grand plaisir que je retrouve le sous continent indien, d’autant plus en cette période fatigante de covid et confinements.
Le Tilicho est clairement l’objectif le plus ambitieux de ma carrière, d’autant plus que je sors d’une sale tendinite, mais on verra bien où mon tendon et mes 5 ou 10 kilos en trop du confinement me laisseront aller. J’espère au sommet! :)
Arnaud :
Une petite présentation est déjà présente sur ce site ici

Emilie.jpeg
kin.jpg
Pablo.png
mounir.jpg
philippe.jpg
jerome.jpg
aurelien.png
arnaud.jpg

7 Mars 2021 :
Week-end de préparation sur le terrain avec l'équipe quasi au complet, direction la grande casse en Vanoise. Philippe, Emilie, Kin, étaient en mode alpi pour se faire la caisse par les grands couloirs, Pablo était à ski, Mounir , Jérome et moi-même avons opté pour la petite face nord skis ou surf sur le dos, descente par les grands couloirs où on a retrouvé le reste de la troupe. La météo (très typée expé !) n'était pas propice à une descente par la face nord mais il régnait vraiment une ambiance expédition parmi nous, après tous ces mois d'incertitude...
Discussions sur l'organisation des camps et réglage des derniers détails.
 

entrainement-expedition-sommet.jpg

1er Mars 2021

Plus de visas désormais délivrés à l'arrivée à Katmandou. Et pour avoir un visa, il faut entre autre prendre un billet d'avion, alors que l'on ne peut plus quitter le territoire. Vous le voyez l'imbroglio ? Mais une des choses que j'aime dans l'alpinisme, c'est devoir trouver la solution à des problèmes sur le terrain, devoir s'adapter aux conditions du moment, improviser parfois, et prendre aussi des risques calculés. La réponse en image !

fret-himalaya-1jpg.jpg
fret-himalaya-2.jpg
visas-nepal.jpg

Janvier 2020

L'équipe est complète depuis le mois dernier et une réunion préparatoire a lieu à Grenoble avec tous les membres de l'équipe  (point matériel, stratégie, fret, derniers détails) suivie d'une sortie mixte le lendemain.

On croise les doigts.
Je serai le 1er à partir avec Emilie dans deux semaines, puis rejoint par Aurélien, ensuite Philippe.
En espérant que tous arriveront à nous rejoindre, pour ne pas revivre l'expérience de l'an dernier.

10 Janvier 2021

Standby et surveillances des décisions sanitaires.
Après un nouveau confinement à l'automne, une ouverture timide du Népal, les perspectives ne sont pas réjouissantes.Dur de se fixer une date limite pour prendre une décision, dur de vivre dans l'incertitude permanente, mais cette crise du Covid a au moins un mérite, tester la motivation et l'implication de tout le monde. Pour ma part, pour y avoir investi du temps comme jamais, renoncer est inenvisageable. Entêment ou obstination ?

Décembre 2020

Réunion de préparation "spécial organisation d'un bivouac" : récit ici

Mars 2020

Le Covid fait son apparition et l'expédition est annulée le lendemain de mon arrivée au Népal (récit ici). Tout est à refaire pour 2021.

 

Février 2020

Un moment important (et souvent difficile) d'une expédition : l'envoi du fret. Grosses sueurs froides après l'annulation de la part de notre transporteur. Solution de secours trouvée en moins de deux semaines !

sortie-preparation-expe.jpg

Septembre 2019

Planning et organisation

500 heures. C'est le temps passé en 2019 et début 2020 à organiser l'expédition au Tilicho, 7134m, repoussée ce printemps prochain (2021).
Définir le planning, établir le budget, choisir l'agence népalaise, trouver les compagnons d'aventure, sélectionner le matériel collectif (par exemple le choix crucial des tentes, ici), effectuer les démarches administratives, envoyer le fret, tout cela prend déjà beaucoup de temps en temps normal.
Mais cette année, de par mon activité passé d'organisateur de voyages et d'encadrant bénévole au Club Alpin Français (Grenoble-Oisans) depuis 2 ans, j'ai pris mon rôle d'organisateur particulièrement à coeur.

L'équipe, assez homogène et composée d'alpinistes pour la plupart membres du club, vivra sa 1ère aventure sur un sommet himalayen, le challenge est donc important. Je voulais tout faire pour les aider dans le choix du matériel, les conseiller dans la préparation.
Rédaction d'un livret détaillé de conseils, une liste de matériel, un tableau commun, et surtout de (très) longs mails explicatifs, reprenant tous les aspects de l'expédition point par point et en les informant de mes choix d'organisation et de "stratégie".
Beaucoup de temps personnel y a été consacré, m'amenant souvent, en y ajoutant un zeste de complications liées au Covid, au point proche de la saturation, et d'un burn-out pré-expé !
Que l'expédition puisse se faire sera donc un (grand) soulagement.

Tilicho-Peak-Expedition.jpg