Grimpe sur coinceurs dans les Calanques et au Caroux

10 May 2019

 

Lydie : Les beaux jours arrivent et avec eux la saison de la grimpe en extérieur. Les paysages paradisiaques ne manquent pas en France, notamment sur la Côte d’Azur où l’on trouve de magnifiques panoramas. C’est donc dans les Calanques de Cassis, au sud de la France que j’ai décidé de rechausser mes chaussons et d’enfiler mon baudrier en acceptant l’invitation d’Arnaud auprès de qui j’effectue mon stage. Découverte pour moi mais aussi l'occasion pour lui de redécouvrir ces paysages entre mer et montagne qui lui plaisent toujours autant même après 10 excursions dans ce massif et qu'il prend plaisir à redécouvrir à chacune de ses venues. Un contraste entre les roches claires du massif des Calanques et le bleu azur de la mer méditerranée permette de faire face à de merveilleux paysages.

 

Grimper dans les Calanques

 

C’est au camping Les Cigales situé à Cassis, que nous avons passé notre séjour. Un lieu de vacances très agréable, plein de verdure et qui permet de passer un séjour dans l’ambiance conviviale du vrai camping en tente. De plus, il est très bien situé. Proche du centre de Cassis, il permet de découvrir la ville, ses belles ruelles et ses magnifiques plages (15 minutes à pied), mais surtout d’être proche des Calanques, site naturel exceptionnel.

 

 

L’un des plus beaux moyens de découvrir les Calanques et ses beaux paysages, c’est d’y grimper. En effet, ce massif offre un océan de possibilités pour l’escalade en grandes voies. Arnaud a commencé son séjour au week-end par quelques grandes voies. L’Hallu-nulle, dans le domaine de Sormiou, idéale pour emmener des débutants et commencer sa saison de grimpe. C’est avec la Greystoke, située au Cap Canaille qu’il a décidé d’enchaîner. Et pour finir, c’est dans l'Arrête du Diable intégrale située au Val vierge concave qu’il est allé grimper. Pour ceux qui seraient tenté de se rendre dans cette dernière, il est nécessaire de se munir de matériel (coinceurs, pitons par sécurité…) car peu équipée, elle possède un côté plutôt aventurière !

 

Mercredi c’est ensemble que nous sommes partis grimper, en mode team de choc pour allier l’utile à l’agréable ! Nous avons donc commencé tranquillement la grimpe sur quelques couennes face à la mer méditerranée pour se remettre dans le bain. C’est donc dans le secteur de la roche percée ou de son autre nom le secteur Shangri-La que nous avons passé l’après-midi. Un endroit très joli, avec une magnifique vue sur la mer et facile d’accés à travers les beaux sentiers des Calanques.

 

 

 

Après avoir pris confiance et testé le niveau de la nouvelle venue :-), il est temps de monter plus haut sur ces roches calcaires afin de se faire plaisir et de pouvoir observer la vue depuis le sommet. Et je vous l’assure cela valait le détour ! Le massif des Calanques étant un parc national protégé, sa faune et sa flore sont magnifiques. Et pouvoir descendre en rappel depuis le sommet, tout en admirant le paysage, cela reste un vrai bonheur. Dans un premier temps, c’est au Rocher de Saint-Michel d’eau douce que nous avons pu grimper dans 2 grandes voies : La Lézarde et la Super Relève. Malgré un vent plutôt violent, nous étions très bien abrités le temps de se hisser au sommet et nous avons pu profiter d’une vue imprenable sur le petit village de Callelongue, proche de Marseille. Un village plein de charme, grâce à sa Calanque où l’on trouve de jolies cabanes de pêcheurs et où sont amarrés de nombreux petits bateaux.

 

 

 

Vendredi, nous avons continué de parcourir le magnifique massif des Calanques, toujours dans le secteur du Rocher de Saint-Michel d’eau douce. Cette fois-ci c’est dans la Grande vire et le Toit du Garrigou de droite que nous avons décidé de grimper. Même si l'accès à ces voies se trouve être un peu impressionnant, ces voies ont été une agréable surprise car très sympa à gravir. De plus, un magnifique soleil ayant décidé de prendre la place des quelques nuages présents les autres jours, nous avons pu profiter du beau temps et de la chaleur qui s’en accompagnait. La vue toujours aussi belle sur la méditerranée et les petite îles, nous a suivi tout au long de notre journée.

 

 

 

Nous avons pu tester la grimpe avec coinceurs. Et ça change la vie ! Ce moyen d’assurance moderne et écologique permet de grimper sans laisser de trace derrière soi. L’avantage est aussi de pouvoir poser ses points d’assurance en fonction du terrain et de doser l’engagement souhaité. Mais aussi de découvrir de nouvelles voies peu équipées si l’on a pas peur de l’aventure. Cela nous a permis de démarrer sans se faire trop de frayeur. Bien pratique quand il n’y a pas de dégaines à l’horizon. Alors pourquoi ne pas s’y mettre ? Et si vous souhaitez simplement passer un week-end dans les Calanques sans investir dans du matériel parfois coûteux, vous pouvez nous contacter pour de la location de coinceurs (friends et cablés), nous avons sûrement ce qu’il vous faut pour passer un agréable week-end entre mer et montagne, à grimper sur ces magnifiques rochers.

 

 

 

Même si le séjour avait commencé sous quelques averses, cela ne nous a pas empêché d’aller grimper chaque jour. Le sud et son mistral habituel permettent au temps de changer rapidement, ce qui a permis au soleil de revenir rapidement. Ce que nous avons bien apprécié, notamment les derniers jours où le temps était au beau fixe. C’est donc un séjour très agréable sous le thème de l’escalade que nous avons passé. Et c’est sans hésitation que je vous conseille d’aller jeter un oeil à ce magnifique massif des Calanques, et pourquoi pas, pour les plus courageux de se hisser au sommet afin de pouvoir admirer la vue. Je vous assure, vous n’aurez qu’une envie : y retourner !

 

Direction le Caroux pour de l’escalade sur coinceurs

 

La parole est à Arnaud ! Lydie partie, c’est en compagnie d’Emilie que j’ai pris la direction du Caroux pour le week-end suivant, entre Montpellier et Béziers.

Le Caroux, j’adore. J’en ai fait ma destination favorite du week-end de Novembre, pour clôturer une saison de grimpe, en le faisant sur coinceurs. Une fois n’est pas coutume, j’y débuterai quasiment ma saison cette fois-ci, saison qui sera placée sous le signe de la grimpe sur coinceurs (on en reparlera ! ;-)).

 

 

Le Caroux, ce sont des petites grandes voies de 100-150m de haut, 5-9 longueurs en moyenne, plus ou moins équipées suivant le fait que l’on puisse se protéger ou pas. On peut ainsi choisir l’engagement et la difficulté en fonction de son niveau, sa connaissance de la protection sur coinceurs, son état d’esprit et surtout de son mental !

Quel plaisir de ressortir cablés, hexentrics, Tricam, Ball Nut, Totemcam, Aliens, Camalot, et même Gipsy ! Faire son rack de coinceurs en fonction de la voie choisie est un petit plaisir que j’apprécie et que l’on n’a pas en grimpe équipée standard.

C’était aussi l’occasion de faire un point sur le matériel que je souhaite mettre en location, car oui, je propose désormais de la location de coinceurs ! Pour combler un manque, car des grimpeurs me l’ont déjà demandé. Un friend, ça coûte cher, si on veut le rack complet, encore plus, et si on veut pouvoir s’adpater à toutes les situations (grès, calcaire, granit, trous, fissures, blocs, rocher fracturé ou sculté, cannelures, artif) ça coûte une blinde ! La location de coinceurs peut donc être une solution intéressante. C’est une niche vu le faible nombre de grimpeurs amateurs de trad’ (nom donné à la grimpe sans points de protection obligeant à trouver de quoi se protéger en positionnant des coinceurs temporaires dans le rocher), mais il faut innover et ça va se développer. Or chez Pasquer Voyages & Aventures (et Location!) on aime bien faire ce que tout le monde ne fait pas :-)

 

 

 

Nous avons commencé par l’arête Marre à la petite Suisse que nous ne connaissions pas, pour reprendre confiance dans le rocher et les coinceurs sans stress, puis enchaîné avec le dièdre Ouest à la pointe Pistre, qui nécessite de poser un point sur deux, puis nous avons effectué l’arête Centrale du Minaret, à protéger quasi intégralement et avec une recherche d’itinéraire dans sa partie médiane.

Sans points il est possible de faire une erreur d’itinéraire, ce qui nous a occasionné une traversée de 20m un peu stressante sur une dalle quasi improtégeable, c’est là que l’expérience montagne compte !
Le lendemain nous avons gravi l’Aiguille à Marcel proche du pilier Bosc déjà grimpé sur coinceurs trois ans auparavant puis direction la tête de Braque que nous connaissons bien, et pour finir le Spigolo Est au Bastion, une grande voie de 50m de dénivelé qui ne paye pas de mine sur le papier mais qui est bien raide et continue ! Un must dans le 5c sur coinceurs.

 

 

Une vidéo résumant nos ascensions dans les calanques et l’escalade sur coinceurs dans le Caroux est visible ici, enjoy !

 

https://youtu.be/APfbaMhleqQ

 

Et pour vous aussi grimper sur coinceurs, friends et autre cablés, la location de coinceurs peut être une solution : https://www.pasquer-voyages.com/location-coinceurs

 

Contactez-nous pour un devis gratuit.

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents

November 2, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Pasquer Voyages & Aventures

5 rue Louis Vidal

38100 Grenoble
pasquervoyages@gmail.com
Tél: 06.75.60.41.80

Vous pouvez aussi vous abonner aux pages
Youtube, Instagram et Facebook

  • Youtube Icon Pasquer Voyage
  • pasquer_voyages_aventures
  • Facebook Pasquer Voyage